René Taesch

18 janvier > 6 mars 2014
Vernissage vendredi 17 janvier : 18h30

« Les 29 images que je viens de voir sont épatantes, émouvantes, tristes, belles, élégantes, justes. C’est au-delà de la photo. C’est de la peinture. C’est de l’art suave. C’est de l’art brut.

C’est un travail d’agencement. Des tas de types ont déjà tenté le coup des superpositions ou des collages. Généralement, ces tentatives sont vouées à l’échec. Au rien. Parce que c’est maladroit, facile ou mal fichu. Parce que l’auteur ne sachant quoi dire a voulu trop en dire. Alors, il colle. Il juxtapose. Il prend des poses.

S’il est bon technicien, la superposition peut faire illusion. Ça peut être joli. Le travail de René n’a rien à voir avec ce genre d’expérience. Ni avec la joliesse.

Le travail de René, c’est son regard. Et ses doigts de fée. Ceux qui savent taper au bon moment. Mais pas que. Le travail de René, du René d’aujourd’hui, c’est la bonne image. Le bon feeling. La meilleur position possible. Celle du tireur couché. Le tireur de papier. Mais ce n’est pas que ça.

Ici avec ce matériel humain, ce « human matos » comme nous avions coutume à le nommer quand nous arpentions ensemble les rues de Metz, René a passé un cap. Il est habité par un esprit frappeur. Il a trouvé la bonne distance. La bonne couleur. La bonne histoire.

Chacune de ses images raconte une histoire. Une histoire complexe, lourde, mortelle. Un univers habité. »

DR 27-11-2013



Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 481575

Site réalisé avec SPIP + ALTERNATIVES

RSSfr